Management HSE

Normes ISO 14 001, ISO 45 001 : Systèmes de management HSE

Dans un contexte où la protection de l’environnement, les économies d’énergie, la préservation de l’intégrité physique et mentale des salariés sont des enjeux majeurs à l’échelle mondiale, les normes ISO 14 001 et 45 001 proposant des systèmes de management HSE prennent alors tout leur sens.

©oatawa

 

Que sont ces normes ?

Ces normes internationales sont des modèles de système de management à déployer au sein des organisations pour atteindre des objectifs d’amélioration dans le domaine HSE. Applicable à tout type d’organisation, quel que soit son secteur d’activité, quelle que soit sa taille, ces normes permettent de structurer et pérenniser les démarches d’amélioration continue.

 

Que proposent ces normes ?

L’ISO 14 001, système de management de l’environnement, vise à ce que les organisations qui la mettent en place identifient leurs impacts significatifs sur l’environnement, les gèrent, les maîtrisent et les surveillent, le tout contribuant à l’amélioration de leur performance environnementale, tels que l’utilisation efficace des ressources, la gestion des déchets, l’atténuation du changement climatique… Dans sa version révisée de 2015, l’SO 14 001 permet notamment de mettre en avant :

  • Les enjeux environnementaux de l’organisation à intégrer dans sa stratégie,
  • L’importance du management environnemental à travers le leadership.
  • La gestion de la conformité réglementaire avec un engagement de satisfaire à ses obligations de conformité aux exigences légales et autres, et une évaluation périodique de celles-ci,
  • L’analyse environnementale, dans une perspective du cycle de vie, des activités, produits et services.
  • La notion d’influence.

L’ISO 45 001, système de management de la santé et sécurité au travail, dont l’objectif est de concourir à la préservation de la santé physique et psychique des travailleurs, conserve des exigences de l’OHSAS 18001 (précédente norme en matière de Santé et sécurité au travail), comme :

  • La Démarche d’évaluation des risques permettant d’identifier et de hiérarchiser les risques en matière de SST (Santé Sécurité au Travail),
  • Les Impératifs de prévention des risques SST,
  • Les engagements de conformité aux exigences légales et autres, avec obligation d’évaluation périodique.

Mais elle apporte aussi de grandes évolutions permettant de renforcer la culture sécurité positive au sein des organismes, :

  • En mettant volontairement les travailleurs au cœur du processus de la prévention imposant notamment de nombreuses consultations des travailleurs et de leurs représentants, ainsi que leur participation dans la mise en œuvre, l’évaluation des performances et les actions d’amélioration du système de management de la SST.
  • En introduisant le leadership, c’est à dire l’implication et un engagement beaucoup plus fort de la direction, avec la nécessité de définir ses enjeux internes et externes, ses risques et opportunités et de recenser les attentes des parties intéressées.

 

Comment sont-elles construites ?

Ces normes sont construites sous la forme HLS et comportent 10 chapitres

  1. Domaine d’application
  2. Références normatives
  3. Termes et définitions
  4. Contexte de l’organisme
  5. Leadership et participation des travailleurs
  6. Planification
  7. Support
  8. Réalisation des activités opérationnelles
  9. Evaluation des performances
  10. Amélioration

Les trois premiers étant relativement généraux et les sept autres pouvant être regroupés suivant le modèle PDCA :

Illustration autour de la roue de Deming

 

Quels sont les bénéfices de ces systèmes de management ?

Ces normes peuvent être vues comme des contraintes, mais bien au contraire, il faut les voir comme des outils de performance et d’amélioration continue dans le domaine HSE, qui font progresser les organisations les mettant en place ainsi que leurs parties prenantes.

L’amélioration des performances apporte des avantages financiers et améliore la réputation de l’organisation. L’application de ces normes permet donc de se démarquer vis-à-vis de la concurrence n’ayant pas mis en œuvre de tels systèmes de management.

A travers l’engagement de la direction mais aussi celui des collaborateurs, ces démarches ont souvent un effet fédérateur au sein des organisations.

 

Conclusion

Les normes ISO 14 001 et 45 001, utilisant la même structure cadre, il est assez facile de les intégrer au sein d’un même système de management commun avec la qualité (ISO 9001).

De plus avec le renforcement du leadership et de la participation et consultations des travailleurs, l’environnement, la santé et la sécurité ne sont plus uniquement une affaire de spécialiste HSE, mais deviennent parties intégrantes de la stratégie des entreprises et donc du management de leur activités.

 

 

Article rédigé par : Laëtitia Evrard

Laisser un commentaire